L’argent de poche des Fillon

_1

Taper dans les caisses publiques. Voilà quelles sont les « valeurs de la famille » que vante Fillon.

Chez les Fillon, les petits boulots de Pénélope et les enfants, à 5 000 € par mois chacun, ne sont que de l’argent de poche. Les 5357 € net mensuel de député, une misère. Pour éviter les Restos du cœur, Fillon a lancé en 2012 une société de conseils aux entreprises qui lui a versé au moins 17 500 € par mois. Pour mettre un peu plus de beurre dans les épinards, Fillon donne des conférences grassement payées et touche des droits d’auteur. Et la liste n’est pas finie.

16298650_1711607895818764_7680060472607466221_n

Selon les nouvelles révélations de l’hebdomadaire Le Canard Enchaîné, c’est finalement plus de 900 000 € que sa femme Pénélope aurait touché pour un supposé emploi d’assistante parlementaire et la rédaction de deux fiches de lectures dans une revue littéraire. Quant aux rejetons, encore sur les bancs de l’université, ils auraient empôché 84 000€ pour donner un coup de main à papa ! C’est ce qu’on appelle un petit job étudiant bien payé.

16299535_1205769632810186_7024521505524357073_nAux Français, Fillon promet de travailler plus longtemps, des salaires bloqués, une retraite retardée, une augmentation de la TVA, un recul des droits des femmes et rien de moins que 500 000 fonctionnaires dehors.  Pour la sienne, il n’hésite pas à taper dans les caisses publiques. Voilà quelles sont les « valeurs de la famille » que vante Fillon, lui qui soutient les bigots et bigotes réactionnaires de la « Manif pour tous ».

7c2430768a5aa4019760711423a3c75dIl n’a pas de mots assez dur contre les fonctionnaires toujours trop payés, contre les chômeurs ou les malades toujours soupçonnés d’être des tricheurs et des assistés, mais il crie au complot quand on lui demande des comptes. Tout ça, dit-il, est parfaitement légal. Et oui, pour ces gens-là ce type de comportement est tout à fait autorisé, habituel, pour ne pas dire banal.  Des comportements dignes de ces petits marquis de la cour de Louis XVI.

Publicités