Gouvernement Macron : l’offensive capitaliste… en marche !

Hier, à quinze heures, avec un jour de retard, le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, se présente sur le perron de l’Élysée. Il annonce la composition du premier gouvernement du quinquennat Macron, celui qui devra mener la bataille des législatives. Dix-huit ministres, quatre secrétaires d’État. Tout de suite, des noms qui claquent, les bonnes prises qui vont faire parler : le célèbre présentateur télé Nicolas Hulot, nommé ministre « de la transition écologique et solidaire », bombardé numéro trois du gouvernement. Françoise Nyssen, la fondatrice des éditions Actes Sud, entrepreneure du livre nommée ministre de la culture ; l’escrimeuse Laura Flessel, quintuple médaillée olympique, aux Sports. Avec un Premier Ministre LR, les familles politiques représentées dans ce gouvernement sont toutes issues du Modem, de LR et du PS. Et principalement par des chefs d’entreprises pour représenter la soit-disant société civile…

La véritable opposition devra donc bien se constituer à Gauche, ce qui, avant les législatives, donne le ton sur les enjeux de ce scrutin. Il n’est désormais plus temps de godiller ! Les pauvres, les retraité-e-s, les salarié-e-s et les personnes au chômage, les collectivités, le droit du travail, la santé, le droit à la retraite  …seront donc bien les cibles de toutes les attaques de cette machine de guerre…En marche !

Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, portes flingues de Fillon et Sarkozy, sont deux hommes de la droite dure !

L’ultime chance d’éviter ce carnage annoncé, c’est d’imposer une cohabitation à Macron. Pas de majorité à l’assemblée nationale pour le dauphin de Hollande en élisant des députés vraiment à gauche et non pas des girouettes. Ici, c’est Dominique Lesparre qui, seul, porte  les couleurs de la vraie Gauche en capacité d’y parvenir : la Gauche vraiment, la Gauche autrement !  Il est le seul en mesure de  faire un croche-patte à cette nouvelle offensive ultralibérale, en battant le député sortant « vallsistemacroniste » et les autres candidats de droite. Pour cela il est absolument nécessaire que les électeurs de Jean-Luc Melenchon et de Benoît Hamon se rassemblent sur la candidature de Dominique Lesparre. Des responsables et militants socialistes de Bezons et Argenteuil ont lancé un appel dans ce sens.  Notre association entend bien y contribuer aussi  !

Publicités